Cuisine de Cabanon

Et puis, on a fait de la Soupe de poisson expérimentale, avec la pêche de JB. J’ai coupé les oignons et l’ail que j’ai fait revenir avec de l’huile d’olive. Adélaïde a coupé plein de tomates en tout petits morceaux, qu’on a ajouté dans la grande casserole avec du vin blanc, et un peu de rosé de mon verre.  Héloïse s’est occupée de la vaisselle, et des serviettes en papier. JB a vidé les poissons : 6 labres + 1 non identifié + 2 rougets + une dizaine de sardines (rougets et sardines du poissonnier pour compléter), que finalement, j’ai décidé de faire revenir à la poêle. La soupe est devenue encore moins soupe quand j’y ai ajouté les pommes de terre qui restaient de la veille (Brandade de rougets). J’ai posé les poissons grillés sur les légumes et apporté le tout à table, comme si j’étais en Sardaigne, comme si je sortais de la Mer. A 10 heures passées, j’étais encore toute salée. On a apprécié chaque poisson, félicité le pêcheur, rêvé déjà à d’autres festins. On a gratté le fond de la casserole, en étalant les légumes fondus, auxquels s’étaient mêlés des petits bouts de poisson, sur des croûtons bien ronds et dorés, avec juste un peu de rouille pour relever.

Publicités

Rando à l’eau salée pour regarder le chemin parcouru

[l’Erevine]

Des mois que j’attends de retourner là avec dans l’idée de me réjouir d’y être arrivé.

(fabuleuse) Insalata di Gennaro

Des petites pommes de terre cuites à l’eau – de l’oignon de Simiane (ou bien rouge) – un oeuf dur – des câpres au sel déssalées – un mélange roquette/mâche – des tranches de citron – une petite boite de thon à l’huile (très important qu’il soit à l’huile…)

C’est meilleur dans une Calanque Oui! Mais A essayer absolument où que vous soyez ; c’est l’Eté!

Marseille à l’eau salée (3)

[Marseille Pointe Rouge – Via Roma*]

Pour prendre des forces avant la dernière épreuve (l’Oral d’Italien), la Mer -une Salade de Poulpe – une Pietra – un verre de vin blanc (21 euros). Avec, dès que je me suis posée en terrasse, salée-décoiffée-béate, la conversation ensoleillée de deux gars (un Aixois et un Marseillais) qui avaient fait du bateau toute la matinée et qui étaient curieux de savoir d’où je venais et où j’allais. Très bonne ambiance. Des habitués. Raccomando.

*19 Avenue de la Pointe Rouge, 13008 Marseille

Se souvenir aujourd’hui maintenant

Taboulé Rando (comme )  : 3 verres de semoule et autant d’eau salée – une boite de thon – un oignon rouge – un petit pot de poivrons rôtis à l’huile – le jus de 2 citrons – plein de persil

On a décidé, en ce soir de Juin,  de donner du frais et du croquant à la recette, parce qu’il fait si chaud… , en y ajoutant des radis roses.

Encore une de ces Recettes souvenir qui me fera dire « C’était bien mais Encore! » aujourd’hui maintenant.

 

O Marseille !

[Marseille Pointe rouge – La Serenata*]

Sérieux. M’envoyer passer tous mes oraux de Juin à Marseille Bonneveine, à deux minutes de la Pointe Rouge, entre Calanques et îles du Frioul, avec la Côte bleue là au fond. J’avais pris maillot, serviette, crème solaire histoire de me détendre avant/après, mais en roulant le long de la Corniche, j’ai compris qu’il y avait bien trop de vent…

Mais pour mon plus grand plaisir, la Mer n’était pas perdue pour tout le monde aujourd’hui. J’ai pris des photos en m’approchant assez près et le vent m’a apporté une vague d’eau salée qui m’a laissée toute mouillée mais en apparence assez sèche pour aller poser mes fesses dans le restaurant italien juste en face.

J’ai lu la Carte et comme d’habitude, je suis partie loin… Je me suis dit que j’aimerais un jour revenir avec un plus gros budget. J’ai commandé une des « petites » Pizzas les moins chères – 18 euros mais fabuleuse – Parfait.

* 37 Avenue de la Pointe Rouge, 13008 Marseille

Rando Bistrot Truffes



[Crillon-le-Brave, Mont Ventoux][dans le Grand Nord, c’est à dire au Nord de Carpentras…]

Le concept est à la fois simple et parfait. Dans une même journée, une rando + un déjeuner en Bistrot de pays + une visite chez un producteur = Rando Bistrot*.

Une Rando courte mais avec un guide** qui sait nous raconter… les monts que l’on devine dans la brume, les oliviers, le potager des Papes, les genévriers, la gélifraction, la truffe, les cèdres, les pins, les boudougnes, la route des 1500… Il nous parle de ce que nous trouvons en chemin et il raconte si bien, que c’est comme découvrir le Territoire en entier. Une Rando dans le froid entre le ciel gris blanc et la terre d’hiver. De quoi nous faire accepter avec reconnaissance le verre de l’étrange Elexir du Ventoux qu’on nous a apporté dès que nous nous sommes installés au Bistrot***. Un Menu avec de la truffe en belles lamelles de l’entrée  au dessert, en passant par le risotto de petit épeautre, au lard du Ventoux. Après la Farigoule, nous sommes juste bien… Mais C. nous attend, avec un café, pour nous raconter la truffe avant de nous emmener sur le terrain, nous parler de sa terre, de ses arbres et de son chien. Ils travaillent vite et bien. Elle sont là tout près mais encore faut-il savoir où? pour les trouver… Et même si le coup de gel de la semaine précédente a marqué la fin de la saison, elles sentent quand même très bon. Nous sommes ensuite retournés au chaud, parler prix du cours, bonne bouffe et en sniffer encore un coup.

Quand j’ai vidé mon sac de rando et rangé mes affaires le lendemain, pull, polaire, gants, et même ma pochette cartonnée sentaient la truffe.

*Les Randos Bistrot c’est.

**Cédric Demangeon – AVentoux’Rando page Web .

***Le Saint Romain, Bistrot de Pays