Noël







[N.D de Lumières, en bas dans la Crypte] [Saint-Saturnin-les-Apt, à la tombée de la nuit] [Le Mas des Etoiles, en famille]

Le temps de Noël.

Le temps du chocolat*

*Chocolats Jouvaud. Pas de gâteaux de soirée (petits gâteaux individuels) chez Jouvaud pour le soir de Noël malgré les demandes répétées des clients… Des gâteaux à partager seulement.

(24 pendant 4 jours…)

Publicités

Mars me rend folle… (as usual) – Rando à l’eau salée (encore)

Deux cailloux dans un bocal, rapportés de la Côte bleue. Cette année, je compte mes baignades.

[l’Erevine] Et puis Mars… Lundi, j’ai accroché la passoire sur la porte d’entrée. Ce matin, ma copine de rando m’a dit qu’elle avait très envie d’aller voir la Mer… Et comme sa Calanque préférée est aussi ma Calanque préférée, on n’a pas mis longtemps à se décider, ni à attraper nos maillots de bain. Direction l’Erevine comme Vendredi dernier, mais cette fois par le chemin le plus long. Cette rando, on la fait à chaque fois plus facilement. On ne se perd plus depuis longtemps, on hésite encore parfois dans les passages entre les rochers, mais on se trace au retour comme à l’aller. Du pur Bonheur. Avant d’y arriver, je savais exactement ce que j’allais faire: me jeter à l’eau, sans attendre. A peine moins froide que la semaine passée, toujours aussi belle et claire. J’ai nagé vers le large, sans hésiter, vers ce Zodiac, qui s’est révélé être plein de pompiers plongeurs en combis rouges. Ils ne m’ont pas traitée de folle. Ils m’ont demandé si l’eau était bonne et ils m’ont dit que j’étais courageuse. Je leur ai dit que ça me faisait du bien. Tout comme juste après, le déjeuner de Tartines de foie de morue citron et la sieste. Plus tard, de grands gaillards marseillais tatoués en quittant la Calanque m’ont encore dit que j’étais courageuse. Se jeter à l’eau, pousse bien des gens à faire de même, en venant vous parler: « Et cette eau, elle était bonne? mais vous avez grandi où? Ah… tout là haut! » Avant de quitter la Calanque, j’ai ainsi fait la connaissance de Jean, aussi dingue de la Grèce que je le suis de l’Italie. Nous avons échangé numéros et mails, et ce soir, j’ai reçu comme un cadeau supplémentaire, les photos de son dernier voyage ; en attendant le prochain.

De saison

102922347
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
102922512

Le temps des fleurs de Romarin.

Gâteau de Mars: Mélanger 150 g de beurre – 115 g de vergeoise brune – 175 g de miel – 200 g de farine – 1,5 cc de levure chimique – 1/2 cc de cannelle – 1/2 cs de feuilles de romarin hâché – 2 oeufs battus. Glaçage au citron: 125 g de sucre glace – 50 g de beurre – 1 cs de jus de citron.  Attention! Ayez la main légère avec les feuilles de romarin: pas la peine d’en mettre des tonnes pour que le gâteau soit fort en goût! Le glaçage est assez sucré… Certains de mes enfants préfèrent sans! A vous de voir!

43 ans à l’eau salée…

[de Méjean à l’Erevine] Ce matin, le temps était incertain, mais nous sommes partis quand même. J’avais pris ma plus grosse polaire et ma parka de rando, mais aussi, une serviette et mon maillot. Nous avons commencé à marcher et ça s’est découvert, très vite … et j’ai fini en débardeur. Première eau salée de Mer pour moi cette année. Dans cette Calanque que j’aime tant. J’y suis entrée très doucement dans cette eau si froide, mais je n’ai pas regretté, ni les longueurs qui ont suivi, ni les plongeons qui me coupaient presque le souffle. L’élexir ce n’est pas le rosé dans mon quart… Au Menu de ce déjeuner d’anniversaire: Carpaccio de poulpe mariné, tartines de rillettes Thon-olives, sardines en boite à l’huile d’olive et au citron, avec un reste de riz à l’oignon de la veille, des mandarines, des vraies, et, parce que c’est quelque chose que j’aimais vraiment étant petite mais que je ne mangeais pas souvent: de l’Ovomaltine (en barre). On a dormi un peu au soleil en écoutant le bruit des vagues et le cri des mouettes. J’ai dit Merci. J’ai demandé Encore. J’ai osé demandé Plus.

Rando d’Hiver aux taches de rousseur (Spring is coming)

[de Saint Martin du Castillon à Caseneuve] Des couleurs comme délavées, et la neige sous nos pieds comme un cadeau surprise. Une rando tranquille, à flancs de côteaux, dans la pierraille ou dans la boue. Dans le calme. Ma copine de rando, encore un peu allumée par son récent stage de Chi qong, m’a demandé: »Tu sens l’énergie qui monte de la terre? » Nous avons déjeuné dans un champ d’herbe sèchée par l’Hiver. Et ensuite, nous sommes restées un long moment les yeux fermés, les visages tendus vers la lumière. C’est là qu’est arrivée cette étonnante petite brise qui ne nous donnait pas froid. De la chaleur et de l’air. Pas un bruit sauf celui des oiseaux. Je pouvais entendre pousser mes taches de rousseur.

 Au retour, nous avons vu deux chevreuils qui remontaient d’un ravin, tout doucement.