Abruzzo (2)

Ambiance. A moins de deux heures de Roma, un village perché, perdu dans le brouillard et la nuit alors qu’il n’est que 8 heures du soir. Nous n’y voyons rien et ne découvrirons où nous sommes que le lendemain matin. Le village a souffert du tremblement de terre de 2009 ; la tour s’est effondrée et de nombreuses rues sont envahies de contreforts ; certains bâtiments sanglés afin d’éviter qu’ils ne s’écroulent. Un Hôtel dont les chambres sont dispersées dans le village. C’est un projet novateur dans cette région désertée par les habitants, à cause de l’exode rural mais aussi des différents séismes qui s’y sont succédé. Pour pallier à l’absence de fonds publics, retaper des habitations en leur donnant un peu  du confort moderne, tout en préservant « l’arte povera » pour la déco, et en gardant aux pièces leur utilité première et la trace des ans, comme un témoignage de la richesse des vies passées là. Murs noircis, matelas sur une planche, beaucoup de marches et d’escalier, et des petites ouvertures donc peu de lumière. Ce n’est pas du goût de tout le monde mais ça nous a plu ; même si je me suis un instant demandé, avant de m’endormir, en fixant le plafond à caissons assez bas, si ça tiendrait bien encore le coup.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s